Skip to main content

Se retrouver entre femmes, qu’est-ce que ça change?
Voici ce qu’en disent les femmes.

Lors de la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars 2021, espacefemmes-frauenraum a interrogé la non-mixité comme pilier de l’empowerment au sein de l’association.

La parole a été donnée aux femmes qui font cette association : usagères, collègues, bénévoles et membres du comité.

Photos réalisées par Charlotte Michèle Ernst et concept par Laure Larisch.

Hatice Zesgin

« Solidarité »

Isabelle Kolly

« La non-mixité pour moi c’est un temps et un espace précieux, serein et solidaire où chacune peut s’entraîner à prendre la place qu’elle a envie de prendre dans le monde. »

Krongkamon Bienz

« J’aime être entre femmes car cela me permet de dire et de porter ce que je veux. »

Pascale Michel

« La non-mixité me permet d’expérimenter une façon de travailler, de vivre des rapports humains sans la variable « genre », et surtout, « genre hiérarchisé ». C’est à la fois un terrain d’expérimentation et un révélateur, a contrario, du (dys-)fonctionnement de notre société sexiste. »

Flurije Gashi

« Je suis très contente concernant le cours espacefemmes. Pour beaucoup de raisons car ici le racisme n’existe pas. Ici il y a beaucoup de respect envers tout le monde, ici il y a beaucoup de respect concernant les nationalités. C’est toujours positif, on nous attend toujours avec le sourire. J’ai donné mon intégration à espacefemmes. Je travaille avec espacefemmes. C’est très peu de vous dire ça en quelques mots, vous méritez beaucoup beaucoup plus. Je vous remercie pour toute l’aide que vous m’avez apportée quand je n’ai pas compris. Je serai reconnaissante toute ma vie. Merci d’exister. Continuez vous êtes les meilleures. Respect. »

Visnja Sehic

« A espacefemmes je peux socialiser avec d’autres femmes de nationalités différentes. »

Letensié Fesehasion

« Avec les femmes, on est plus en confiance. »

Adriana Costa Silva

« La non-mixité permet aux femmes peu importe leur origine et leur parcours de se sentir en confiance et de s’exprimer librement dans un cadre de bienveillance et d’entraide. »

Fiona Perina

« Ma grand-mère a appris le français à espacefemmes – je me sens en sécurité et comprise entourée de féministes. »

Adile Tahiraj

« A espacefemmes, je sens la liberté et le soutien. »

Saba Zeray

« Pour le courage. Pour connaitre. Pour intégrer. »

Amara Mbarka

« On se sent bien »

Mahtab Habibzadeh

« Entre femmes, c’est plus détendu. »

Camille Guenno

« Chacune doit pouvoir choisir sa place dans la société et non pas se la faire imposer par cette dernière. Ces lieux permettent aux femmes de re/prendre confiance en elles dans un cadre bienveillant où elles peuvent s’exprimer librement, d’égale à égale, se renseigner sans être jugée ou remise « à leur place » et ainsi trouver la confiance pour le faire en dehors de ce cadre de non-mixité. »

Roseline Andina-Vermot

« La non-mixité, ce n’est pas une exclusion mais un moment exclusivement à soi. »

Gordana Tokay

« C’est bon d’avoir un endroit où les femmes aident les femmes. »

Christine Chablais

« Sororité »

Membres du Collectif de broderie féministe poinGt

« Entre femmes on se défoule, on dit ce qu’on veut, on se sent accompagnée, il n’y a pas de sexisme ni sexualisation. »

Nathalie Wagen

« La non-mixité offre aux femmes d’espacefemmes un environnement sécurisant et bienveillant où elles peuvent partager leurs histoires, leurs craintes, leurs rires, leurs doutes et où elles peuvent prendre de l’assurance pour gagner en autonomie et pouvoir ensuite mieux « jouer » dans la cour mixte.
Ce n’est pas contre les hommes, mais pour les femmes. »

Meseret Zeleke

« Moi, je préfère espacefemmes pour la solidarité. La garderie est nécessaire pour les mamans. Je me sens en sécurité. »

Natascha Feuz Aebischer

« espacefemmes est pour moi un lieu où on se rencontre avec chaleur, solidarité et empathie. »

Gabrielle Devaud Jeanottet

« La non-mixité pour moi c’est vraiment un choix de vie et d’amitié. Et c’est aussi une solidarité naturelle entre femmes face aux vicissitudes de la vie. C’est aussi la complicité et la liberté de parole et là où il n’y a pas de compétition. »

Laurence Bally

« Voici ce que représente pour moi la non-mixité : expérimenter et investir une multiplicité de rôles souvent assumés par des hommes pour des raisons historiques, sociales, culturelles…, afin d’être actrice de son propre destin. »

Fitnete Metaj

« Je me sens en sécurité ici. »

Nebahat Berk

« A espacefemmes je suis heureuse, j’oublie mes problèmes. »

Eiman

« Pour les dames c’est confortable. Il y’a du respect. Nous sommes comme à la maison. Nous sommes contactées et cœur à cœur. Cette atmosphère vient des personnes qui travaillent à espacefemmes. »

Carmen Flores Ebbers

« En tant que formatrice, je me considère comme une « passeuse » ayant le privilège d’accompagner mes participantes dans une « bulle » où liberté de parole, complicité et partage d’expériences entre femmes circulent sans entraves. »

Jani Dunne

« Quand je suis uniquement entre femmes, je sens un lien spécial et de la sororité. La conversation s’ouvre et je fais de merveilleuses découvertes et des partages uniques. »

Sylvia Roa Kugler

« Pour réussir l’égalité, après de siècles de discrimination envers les femmes, il faut des espaces non-mixtes où la confiance, l’empathie et la sécurité pour exprimer ce qu’on vit puissent émerger librement. »

Antigona Sheholli

« espacefemmes m’a permis de faire beaucoup de connaissances et d’amies. »

Christina Tattarletti

« Être entre femmes, c’est plus d’intimité. »

Yessica Amaya

« J’aime partager entre femmes parce que je me sens en confiance. »

Michelle Schlachter

« espacefemmes comme lieu non-mixte me permet d’échanger avec d’autre femmes sur nos expériences en tant que femmes dans la société et me fait reconnaître les inégalités qu’on vit au quotidien. »

Judith Bischof

« Pour moi, la non-mixité dans mes cours signifie que toutes les femmes se sentent très libres de s´exprimer, elles parlent de tout avec beaucoup de liberté, et surtout aussi des choses qui touchent « aux féminin ». J´ai souvent l´impression d´une « complicité naturelle » qui unit toutes les femmes au-delà des cultures et des langues… »

Iryna Petrotchenko

« A espacefemmes, je me sens en sécurité. »

Nguyen Thi Thuy Huong

« C’est plus facile de se connaitre entre femmes. »

Sidonie Bapst

« Intimité et un sentiment de sécurité. »

Rhama Mohammed Ali

« Avec les femmes je suis moins timide. »

Ursula Quartenoud

« Je vis la non-mixité comme un cocon, comme un incubateur. Je me sens plus libre et me comporte de manière plus authentique qu’en groupe mixte. »

Patricia Carrasco

« Entre femmes, on se sent accompagnée. »

Anastasia Lanini

« Entre femmes, il y a de l’harmonie, on se comprend sans s’expliquer… J’espère que ça fait du sens même en français, je l’ai pensé en italien… »

Eda Ari Cambeli

« Je préfère les cours à espacefemmes pour la liberté, la protection et l’unité. Je me sens en sécurité ici. »

Jane Fox

« La non-mixité donne aux femmes la liberté d‘explorer leur potentiel en tout positivité – sans jugement et sans gêne. »

Manon Schmid

« Entre femmes, c’est plus serein. »

Neli Ortíz Sánchez

« Dans chaque femme je vois une partie de moi. Le vécu, la force et la générosité qui s’expriment dans un lieu particulier qui favorise la reconstruction de soi. »

Sylvie & Lucie Jungo Ayer

« La non-mixité, un espace pour oser l’authenticité et l’expression de son plein potentiel. »

Diandra Serpieri

« A mon avis, le principe de la non-mixité promeut l’autonomie de la femme : lorsque les femmes ont la possibilité de partager leurs opinions ou expérience de vie avec des paires, elles s’affirment sur le plan linguistique, social et affectif. »

Fabienne Etter

« Lieu d’amitié »

Fatima Haidari

« Ici, j’ai mieux appris le français avec d’autres femmes et je suis sûre que je pourrai très bien parler le français l’année prochaine. »

Dafina Paçarizi

« La garderie c’est très pratique pour moi qui ai deux petits enfants. »

Gidey Tsegay

« Dans mon pays traditionnellement les femmes sont opprimées. Quand je ne suis qu’entre femmes je peux parler librement. »

Hakima Belkacem

« Pour moi la non-mixité, c’est la solidarité et s’aider entre femmes. »

Stéphanie Neuhaus

« Les langues se délient. La vie d’une femme, dans ses joies, dans ses peines se confie sans tabous. »

Solange Guillet

« Pour qu’elles puissent s’épanouir, qu’elles se sentent à l’aise, qu’elles puissent s’exprimer et se sentir tout à fait libres. »

Fatumo Xassan

« Confiance »